lundi 17 août 2009

May B, à Paris quartier d'été


MAY B
CNDC

Jardins du Palais Royal. Représentation du 6 août 2009.
Toujours aussi surprenant ce May B, inspiré de Beckett ! Maguy Marin y révèle l'humain dans ses infimes errances, tenaillé entre la désolation de l'absurde et l'élan pagailleur des désirs. Dix êtres blafards, haletants, grognants s'arrachent à la poussière et cahotent, valise à la main, sur des chemins incertains, avouant dans la savante gaucherie des gestes, l'increvable appétit de vie, fragile et vorace.

5 commentaires:

kreul a dit…

Pour Laure K

Laure K. ( del sol ) a dit…

Ah! merci l'ami ... j' ai râté le coche alors, à dire vrai je n' étais pas sur paris le 6 aout,
à dire vrai, je ne crois pas que j' aurais pû assister à ça ...
à dire vrai l' amour est le sujet de prédilection de mon été ... très loin de la résonnance des corps de MaY B.

Merci tout de même, je repars à la mer
et me jette à l' autre !

kreul a dit…

Dommage
Tant mieux pour votre "Amour", qu'il se prolonge au delà d'une saison !

laurence a dit…

Une saison mais ce n'est pas un Amour c'est juste une fleur qu'on éfeuille...

Laure K. ( del sol ) a dit…

espoir que cet engouement passera l' hiver ... et ne s' éfeuille pas trop tôt; puis-je l' espèrer seulement, cher Kreul ?

et votre saison prochaine, à quoi elle ressemblerait s'il y a avait Apollon ?