mardi 27 février 2007

May B - chorégraphie de Maguy Marin

Des images de cet instant chorégraphie inoubliable me reviennent ce soir... peut être parce que j'ai feuilleté "En attendant Godot" ????...

May B s'élabore en 3 tableaux.
Sur des airs de fanfare, mal fagotés, le port voûté, l'équilibre contrarié, les corps plâtreux et poussiéreux se prodiguent des semblants de tendresse rageuse. La situation dégénère et la gestuelle du quotidien se radicalise au son d'une symphonie de Schubert. (On ne peut s'empêcher de penser alors au rapport entre la musique et la danse-théâtre cher à la prêtresse de Wuppertal (Kontaktof ou Café Muller)). Les deux clans se défient, se provoquent pour finalement s'éviter dans une veulerie partagée.
Puis vient l'exil. Le cortège (doit on identifier des personnages de Beckett ?) traverse et retraverse le plateau du théâtre de la Ville, tourne en rond et ne va nulle part. Les plus faibles sont alors victimes des autres mais avec la complicité de tous.
Cet humour féroce traverse la pièce du début à la fin... mis en exergue par les râles, les couinements, chuintements, murmures et halètements de cette tribu "minable".
Pour moi, May B est une pièce "sociétale" : tout est dit sur les rapports humains dans un monde on ne peut plus contemporain et combien... absurde.
May B est tout simplement un phénomène de la création contemporaine.

2 commentaires:

Cécile a dit…

Pour découvrir ou redécouvrir May B de Maguy Marin, vous pouvez retrouver des images sur http://www.lequai.tv/fr/bdd/video_id/202

kreul a dit…

Merci à vous pour cette info ; la vidéo "reprend" le passage de May B que j'adore.
Je suis touché.
Et merci d'être passé par là...
Bien à vous
K