vendredi 17 juillet 2009

Yolanda Correa, princesse Aurore

15 commentaires:

laurence a dit…

Une princesse Aurore comme de l'aubépine... je l'imaginais ainsi dans mes rêves...et quelle technique naturelle et précise... sans forfanterie...
Bravo Yolanda j'aimerais bien vous voir danser en vrai...

laurence a dit…

En la regardant encore et encore... c'est la première fois que j'ai l'impression qu'une danseuse est à la fois la Danse et la Musique...je voudrais bien lui poser une question

kreul a dit…

Tu hablas espanol ?
En Londres, en el Coliseum, pienso que va a bailar Odile/Odette... quizas

laurence a dit…

Elle a quelque chose d'inégalable dans le poignet...J'ai défendu le poignet comme étant la partie la plus importante dans le mouvement de la main dans un des bureaux du Collège de France...
Quand au Coliséum? pas au mois d'aout j'espère je ne peux pas partir

kreul a dit…

Avril 2010

laurence a dit…

Cela me parait si loin...

Laure K. ( del sol ) a dit…

non seulement il apparait, à mes yeux novices, une maîtrise technique absolue, dôtée d' une grâce innée ...

pour ce qui est de la "performance", cela me fais songer aux patineurs artistiques dont on applaudis les pirouettes ... mais bon, mon esprit est de bas étage, parfois !

Magnifique, tout de même !

kreul a dit…

Seulement la ballerine n'a pas 2 essais, 2 élans, elle doit respecter la phrase chorégraphique qui peut être (comme ici) une illustration de la musique : toute la différence est là, entre le sport et l'art, même si ce dernier en danse fait appel à des prouesses physiques.
Merci d'avoir pris le temps de regarder Yolanda, elle le mérite tant !

Laure K. ( del sol ) a dit…

je comprends bien Kreul , c eserait juste fabuleux de ne pas avoir d' applaudissements à chaque fin de phrase.
C'est le cadre codifié de la représentation qui me gêne, pas la prouesse de cette magnifique danseuse.

Gabriel a dit…

Ante todo pido perdón por no escribir en francés. Espero que me entiendan. Gracias.

Lo de Yolanda Correa es, secillamente, espectacular. Cuando adquiera más confianza, algo que le dará el ser nombrada primera bailarina del BNC, su técnica y su musicalidad, así como su belleza escénica, no tendrán límites.

Espero, amigo Kreul, que podamos apreciarlo en breve...y en directo algún dia.

kreul a dit…

Muchas gracias, Gabriel.
Soy feliz de leerte en mi blog !
Si espero tambien... en este video, tengo la impresion que Yolanda es mas segura, su presencia es mas "fuerte", mas "brillante" como una "danseuse étoile"...
Sobre el web, un comentario compara a Yolanda a Margot Fonteyn, sabes ?

kreul a dit…

Autant pour moi...
Vous l'avez compris, cet extrait est filmé d'une représentation qui s'est déroulée au Teatro Garcia Lorca de la Havana ; les cubains sont très expressifs et vivent dans la salle à la puissance 10 ce qui se passe sur scène. Alors oui, cela est gênant. Seulement il faut vivre ces applaudissements avant tout comme une reconnaissance de l'art imposé par Yolanda. Les anglais attendraient la fin de la phrase ou de la scène pour manifester leur reconnaissance. Les cubains utilisent cet espace de liberté qui leur est laissé pour faire connaître leur opinion.
Vous savez, lors de la représentation "del Lago" plaza de la catedral à la Havane durant le XXIè festival internacional de ballet, les cubains tapaient dans les mains pour marquer le rythme de la musique de Tchaïkowsky (IIIè acte, variation d'Odile)... je n'avais jamais entendu ça. Cela peut paraître choquant mais lorsque vous vous retourniez, leurs visages rayonnaient.
C'est certainement l'image qui m'a le plus marqué de ce festival.

kreul a dit…

Merci à vous tous d'apprécier la Danse de Yolanda.
J'en suis touché.
Muchas gracias a Gabriel quien me dijo, hace 2 anos, de ir a verla bailar a Giselle ; sin Gabriel no conoceria a Yolanda. Muchas gracias.

Gabriel a dit…

Solo he visto a la Fonteyn por video, apenas dos veces. Es muy buena, sin duda, pero no le veo tanta musicalidad como a Yolanda, aunque debió ser una gran bailarina.
Esta Bella de La Habana, la bailó Yolanda recién salida de la lesión que padeció.No había hecho ni rehabilitación. De hecho, por tener que rehabilitar después, se perdió la gira de Brasil.
Respecto al público cubano, os diré que a mí también me sorprendió la primera vez que estuve allí. Ahora, los veo como el público más entendido y entusista del mundo. Nunca vi nada igual.Para mí,aunque os pueda parecer exagerado, La Habana es el "templo sagrado" de la danza.
No quiero pensar cómo sería aquello si tuvieran las posibilidades económicas de una gran compañía tipo Royal, Opera, Scala, American Ballet, etc.etc.
En ciertos paises, por temas políticos o escabrosos e irracionales, están vetados para actuar en los mejores teatros. En España, no les dejan bailar en el Teatro Real de Madrid o el Liceu de Barcelona y eso que cuando actúan en Madrid o Palma de Mallorca, la "familia" real casi en pleno siempre van a verlos.

Anonyme a dit…

Por que no:)