mardi 21 octobre 2008

5 commentaires:

laurence a dit…

Le corps dansant...une sorte de joie mystérieuse qui vous transporte loin des peines

laurence a dit…

Créteil?

Anonyme a dit…

Après des années de labeur dans les champs et à l'usine pour certains, pendant deux jours fin juin, enfant je regardais époustouflé la grace des hommes qui semblaient flotter au dessus de la place de mon village et qui faisaient tournoyer les femmes endimanchées elles aussi. L'âge, la vieillesse et leur cortège de duretés , n'entamaient pas la beautés des mouvements. Maman, qui boite depuis son enfance m'entrainait sur la piste de danse et rayonnait. C'était l'être qui dansait, c'était qui corps parlait , c'était une énergie qui me ravissait et me rendait fier de ma mère. Nous souffrons tous de quelque endroit de notre corps et en cela nous sommes tous peu ou prou handicapés et pourtant nous pouvons DANSER.

isdid a dit…

rester muet

juste
rester muet

ou
presque

kreul a dit…

Merci